Entrer dans la transe

Mais que se passe-t-il exactement, dans l’hypnose, dans l’expérience de ce qu’on désigne de ce terme, si inquiétant pour certains, de «transe»?
Le plus simple est d’aller voir. Or ce qu’on voit peut laisser dans une certaine perplexité: une personne, assise sur une chaise ou dans un fauteuil, glisse peu à peu dans ce qui ressemble à un sommeil, en écoutant des phrases, la plupart du temps extrêmement banales, prononcées à un rythme ralenti, sur un ton monocorde. Et puis, de la même voix, des instructions, qui s’adressent à l’inconscient, ou une histoire, des images, des métaphores. Et enfin, la personne est ramenée à l’état de veille «normale», et apparaît reposée, détendue, soulagée parfois – en tout cas l’expérience a clairement été agréable et bénéfique.

 

 

Pourtant rien de ceci ne nous dit encore en quoi a consisté cette expérience. Il faut donc essayer de préciser un peu plus. Et dire, pour commencer, que la transe n’a pas grand chose à voir avec le sommeil. Ne serait-ce que parce que la conscience ne s’éteint pas, elle devient plutôt comme observatrice. C’est très étrange, peut-être, pour nous qui pensons que le «je», conscient, est l’acteur, le pilote, de notre vie – mais c’est aussi très reposant!

Pour aller plus loin

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer