«Espace médecine»

«Espace médecine» – l’expression est un peu exotique peut-être, et affiche explicitement une référence à ceux qu’on appelle «chamanes» (et parfois «hommes, ou souvent femmes, médecine»). S’il s’agit certes de «guérisseurs», la «médecine» dont il est question ici n’est pas celle qui se pratique dans nos hôpitaux ou dans les cabinets de nos médecins. A côté des «soins» au sens où nous l’entendons d’ordinaire, «médecine» désigne ici ce qui renforce notre puissance de vie, notre pouvoir personnel, ou «pouvoir-du-dedans» (qui n’a rien à voir avec toutes les formes de «pouvoir-sur») Ce qui clarifie notre vision et accroît notre capacité à vivre de manière juste.

Un «espace médecine» est donc un espace qui a la caractéristique de rendre possible une telle transformation, de «faire bouger les lignes» qui constituent un grillage qui emprisonne la vie et d’ouvrir des possibles nouveaux, inédits, même pas soupçonnés.
L’espace de la rencontre avec une œuvre d’art, par exemple, est de cette nature. L’espace de la rencontre amoureuse peut sans doute l’être également. Il s’agit d’ailleurs toujours au fond d’un espace d’amour.

De même l’espace de la lecture et de la méditation d’un texte. Ou de l’étude, en général. Ou encore les espaces, intérieurs ou non-ordinaires, auxquels les «états de conscience élargie» nous ouvrent l’accès.

Philosophie

Chamanisme

Hypnose ericksonienne

Accompagnement d’étudiants «en liberté» (autodidactes)

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer