Espace chamanisme

En recourant à des moyens évidemment tout autres que ceux de la philosophie, le chamane travaille cependant dans la même direction de l’ouverture d’un «espace médecine» dans lequel une transformation est possible, un espace où peut advenir autre chose que l’ordinaire de «ce qui est».

A cet égard, j’aime bien, pour ma part, la caractérisation qu’en propose Alan Watts dans ses Mémoires:

«Le chamane suit le cours de son propre destin, et il est de ce fait considéré comme un individu “étrange”, puisqu’il transcende les conventions sociales. Il est “hors de ce monde”, ou dans un autre monde, et on lui attribue des pouvoirs magiques parce qu’il représente l’inquiétante étrangeté, qu’il vit en-dehors des règles communes et se fraie une voie en dehors des sentiers battus.»

«Pouvoir magique», «autre monde»: le chamane opère dans la dimension de ce qu’on appelle parfois la «réalité non-ordinaire». En état de conscience modifié, ou élargi, induit par le rythme du tambour (aucun recours à quelque plante ou substance que ce soit dans la pratique que je propose – le préjugé qui associe chamanisme et absorption de psychotropes est aussi répandu chez nous qu’il est peu conforme à la réalité de ce qui s’observe dans les multiples traditions à travers le monde…), il est possible de «voyager» dans cette «réalité non-ordinaire» et d’y interagir avec des «forces» qui se manifestent comme «esprits» (animaux ou guides) et nous donnent l’accès à des ressources très puissantes de vitalité et de sagesse.

Je propose deux types de pratiques. Dans la première, c’est le praticien chamanique qui voyage, au service, en quelque sorte, de l’intention de la personne. C’est cette intention, soigneusement définie ensemble, qui formule la perspective du changement et commande tout le travail qui est effectué. Ainsi, même si c’est le praticien chamanique qui voyage, c’est bien essentiellement la personne qui vient le voir, avec son intention, qui est actrice de la transformation. La seconde propose à la personne qui vient un accompagnement dans l’apprentissage, systématique et précis, de la technique du voyage chamanique, de sorte qu’au bout de six séances elle soit entièrement autonome dans l’utilisation de ce moyen à la fois puissant et simple et beau comme un rêve…

Vers la partie «chamanisme» du site

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer